INVESTIGADORES
KREIMER pablo Rafael
artículos
Título:
LA SCIENCE EN DÉBAT EN AMÉRIQUE LATINE PERSPECTIVES « RADICALES » AU DÉBUT DES ANNÉES SOIXANTE-DIX EN ARGENTINE.
Autor/es:
ADRIANA FELD; PABLO KREIMER
Revista:
Revue d'Anthrpologie des Connaissances
Editorial:
SAC
Referencias:
Lugar: Paris; Año: 2011 vol. 6 p. 13 - 13
ISSN:
1760-5393
Resumen:
Entre la fin des années soixante et début des années soixante-dix un large courant critique sur le rôle des sciences et des technologies apparaît à travers le monde. De même, en Argentine, ce mouvement s’est traduit dès 1968 et 1969 par la création d’espaces institutionnels pour le débat et la production des connaissances sur les sciences et les technologies. La confrontation d’idées a mis en évidence un processus de politisation de la science qui entraînait des sens bien différents : d’un côté, un courant « modéré » qui cherchait des outils analytiques et normatifs pour la mise en place des politiques publiques de S&T et, de l’autre côté, les « radicaux » qui impulsaient l’intégration des sciences et des technologies dans la politique tout court. Cet article propose de se concentrer sur le courant radical, dont le représentant le plus saillant fut Oscar Varsavsky, ce qui nous permet d’analyser : a) le processus de « politisation/radicalisation » de la science émergeant vers la fin des années soixante ; b) les principaux points de confrontation entre les positions politiques et épistémologiques de Varsavsky et d’autres acteurs importants de l’époque ; c) l’émergence de nouveaux canaux de diffusion des débats sur les sciences et les technologies, comme la revue Ciencia Nueva et les échanges autour de la relation « science-idéologie » ; d) l’adoption et réinterprétation du discours de Varsavsky de la part des organisations politico-syndicales de l’époque.