INVESTIGADORES
MONTERO Ana Soledad
congresos y reuniones científicas
Título:
La dimension « civile » de la dictature en Argentine : un champ de disputes. Le journal La Nación face au kirchnerisme
Autor/es:
ANA SOLEDAD MONTERO
Lugar:
Strasbourg
Reunión:
Congreso; Colloque de l'Asssociation Analyse des Discours de l'Amérique latine (ADAL); 2017
Institución organizadora:
ADAL- Université de Strasbourg
Resumen:
Au cours des dernières années, dans les discours politiques, journalistiques et même dans le sens commun l?idée que la dictature militaire en Argentine a été non seulement la responsabilité des forces armées, mais qu?elle a compté sur la complicité et la participation de grands secteurs la société civile a commencé à s?étendre. Ainsi, la notion de ?dictature civique-militaire? s?est installée progressivement, pour devenir la dénomination officielle sur cette période. Bien que mise en cause ?ou précisément à cause de cela? cette notion se révèle comme une clé de lecture du passé dès le présent et, dans cette mesure, elle entre en conflit avec d?autres dénominations en circulation.Le journal La Nación a été, avec des nuances et des basculements, traditionnellement réticent aux procès pour crimes contre l?humanité, et s?expressément prononcé contre l?inclusion des complices civils et a encouragé diverses formes d?oubli, de réconciliation et de pardon. Dans ce contexte, l?objectif de ce travail est de reconstruire un champ de disputes sur le passé récent en Argentine, en mettant les discours politiques officiels en dialogue avec des discours journalistiques qui, avec des arguments et des positions variées, ont mis en cause la question de la responsabilité civile pendant la dictature. Dans ce travail, je vais me pencher en particulier sur l?un des participants du débat, tout en me concentrant sur un corpus de textes journalistiques (éditoriaux et articles d?opinion) publiés par le journal La Nación, le média qui s?est prononcé de manière plus catégorique et régulière sur le sujet.
rds']