IDIHCS   22126
INSTITUTO DE INVESTIGACIONES EN HUMANIDADES Y CIENCIAS SOCIALES
Unidad Ejecutora - UE
libros
Título:
Travail, jeunesse et migrations. Regards croisés Europe - Amérique latine à l?heure de la mondialisation
Autor/es:
SUPERVIELLE, MARCOS; BOUFFARTIGUE, PAUL; BUSSO, MARIANA
Editorial:
IHEAL
Referencias:
Lugar: Paris; Año: 2016 p. 238
ISSN:
978-3-8465-6156-0
Resumen:
La dérégulation de l´emploi et du travail dans les pays du nord et les interdépendances accrues entre les économies de la planète appréhendées le plus souvent sous les termes de mondialisation ou de globalisation - aiguisent au nord l´ntérêt des questionnements en provenance du sud. Mais, plus largement c´est le croisement des analyses et des problématiques issues de diverses régions de la planète qui est à l´ordre du jour dans un monde globalisé. Ce livre propose de mettre en regard les catégories d´ « informalité » d´une part, privilégiée pour la compréhension des dynamiques des activités en Amérique latine, et de « précarité » d´autre part, qui s´était d´abord imposée dans nombre d´analyses françaises et européennes, avant de connaître un usage croissant dans certains pays latino américains. Si la globalisation oblige à renouveler les grilles d´analyse des sciences sociales, engendrées dans la matrice des Etat-Nations, il serait dangereux de plaquer des catégories issues d´une région du monde sur des réalités qui en sont éloignées. A quelles conditions la transposition ? et non l´application - de catégories d´analyse, à d´autres contextes sociaux et culturels que ceux qui les ont vu naître, peut-elle s´avérer féconde ? C´est en mettant à l´épreuve les notions de « précarité » et d´« informalité» sur trois séries de phénomènes empiriques étroitement liés aux transformations des activités de travail que nous proposons de contribuer à ce débat : l´entrée difficile des jeunes dans la vie professionnelle ; le renouvellement des mobilisations sociales ; et les nouvelles figures de la migration. L`« enchevêtrement des formes sociales de travail », structurel dans les pays du sud, se diffuse désormais au nord sous des formes toujours renouvelées, tendant à ramener le travail en activité de subsistance (Bouquin et Georges, 2011). Reste que jamais les sujets sociaux ne s´y résignent, quand ils n´y trouvent des ressorts émancipateurs. Ce livre l´illustre de multiples manières.
rds']